Christine Comeau

La danse des apparences

Devant la danse des apparences
Tu ne te reconnais plus
Incertain d’un sort
Qui te semble perdu
Mais qui survie
Aux maux et aux intempéries

Tu t’emportes   devant tout
Ce que tu fuis comme l’ennui
Qui ressurgit
De la blancheur du temps
Qui s’infiltre en ton cœur impatient
De connaître  et de voir
Et d’emblée de te retrouver

Qui es-tu ?

Devant l’innommable sentiment
Du manque du silence de l’éternité
Tu accuses un ciel improvisé
Et tu joues la triste danse
Des apparences
Le jeu moribond de la monotonie et de l’absence de sens

Où vas-tu
Renaîtras-tu ?

Leave a Reply