Christine Comeau

Archive for the ‘Poetry’ Category

Dérives

Loin d’ici Loin de moi De mes repères De nordique assoiffée J’ai des synchronismes inquiétants Fugitive de l’esprit Je vais de dérive en dérive Traversée par un déchirement La confrontation avec l’autre en moi L’autre que moi Je me dépayse Mes itinérances traversent des sphères insaisissables Des brumes denses J’avance à l’aveuglette Je me laisse […]

Continue Reading...

La valse de l’échafaud

Le temps manque marque Laisse son empreinte Fait son emprise Dans ma tête de bête assoiffée Je ne rirai pas ne pleurerai pas Ne contesterai pas Je laisserai la métamorphose accomplir son dessein Sur mon corps hybride Je lâcherai prise Me permettrai l’abandon aveugle De l’apesanteur La légèreté de l’être émancipé Le temps trompe Le […]

Continue Reading...

Où vas-tu ?

Ces trois mille ans d’errance Nous ont  égarés Marchant muet vers l’horizon Tu semble rêver Tu auras passé mille ans À ne jamais finir Ce que tu ne cesse de recommencer Tu te retrouves perdu En ce même labyrinthe Dans lequel s’imposent Ces escaliers Telles des effigies créées À l’image De cette espèce humaine La […]

Continue Reading...

Nous resterons muets

Tu caches cette longitude de ta vie Derrière les rideaux De ton ciel obscur Pour conserver ton cœur Dans le blanc liquide du temps Tu prends cette lumière Entre tes deux mains Bleues comme l’inconstant Nous resterons muets Ton volcanique cerveau fond Sous tes nuits d’ivresse La pendule de ton cœur bat Contre tes jeunes […]

Continue Reading...

La danse des apparences

Devant la danse des apparences Tu ne te reconnais plus Incertain d’un sort Qui te semble perdu Mais qui survie Aux maux et aux intempéries Tu t’emportes   devant tout Ce que tu fuis comme l’ennui Qui ressurgit De la blancheur du temps Qui s’infiltre en ton cœur impatient De connaître  et de voir Et d’emblée […]

Continue Reading...

Blanc de mémoire

À propos d’insomnie qui engendre l’oubli Je ne me souviens plus Quel visage j’ai Et le tien m’apparaît flou Tu rêves à l’émancipation du vertige de vivre D’être ivre Au rythme de la blancheur du temps Omniprésent Être ivre Au milieu des constellations sans nom Être d’oubli et de mémoire Il ne reste que quelques […]

Continue Reading...

Resterons-nous muets ?

Tu es encore ivre de trop d’alcool à fiction C’est une mauvaise chimie Chimérique chimie Amer imaginaire Que reste-t-il de nous ? Resterons-nous muets ? Nous resterons muets Et tu t’endormiras encore Sur ta petite destinée de chat Apeuré par des visions périphériques De ce monde plastique Ce monde que tu tente de recréer Ce monde transparent […]

Continue Reading...

Silence blanc gris

J’ai soif de quitter cet endroit De déviation d’étourdissement De fumée D’évaporation du langage Commun et imparfait Toute cette maladresse De l’être de combat Enflammé qui se perd Vers d’autres horizons Et de meilleures intoxications Heureux nous irons Comme des reptiles au soleil De mes nuits paranoïaques Pareil à des nuits de novembre En silence […]

Continue Reading...